Un angle mort ? Moi ??


Share on LinkedInShare on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

J’ai réalisé récemment que mon enthousiasme à partager mes apprentissages et découvertes pouvait avoir un effet négatif sur mon entourage. Qu’il pouvait intimider certaines personnes, et que je sois même perçue comme voulant afficher ma supériorité. Loin de moi cette idée ! L’intention est bien de partager et d’éveiller l’intérêt chez l’autre, car cela nourrit un réel besoin et représente un pur plaisir pour moi. N’empêche, la perception est là et elle restera ancrée si je n’y change rien. Aurais-je découvert un de mes « angles morts » ?

Dans son livre Leadership blindspots, Robert Bruce Shaw définit un angle mort comme une lacune ou une menace méconnue qui peut potentiellement compromettre la réussite d’un(e) leader. Qu’il s’agisse d’un comportement, d’une faiblesse, d’une mauvaise habitude, d’une attitude déplacée, d’une croyance dépassée ou d’une hypothèse erronée, le fait de ne pas en être conscient ou de faire l’autruche nous expose à connaître des déceptions, difficultés, obstacles insurmontables, et dans certains cas l’échec. Fermer les yeux sur la réalité n’est jamais une stratégie gagnante.

J’entends déjà quelques protestations. Certes, il n’est jamais facile d’exposer ses vulnérabilités, de demander de l’aide, de solliciter de la rétroaction, de se prêter à une évaluation 360. Et si votre premier angle mort était de penser que vous n’en avez pas ? Comme l’a dit le professeur Richard Feynman : « The first principle is that you must not fool yourself – and you are the easiest person to fool ».

Comme il est impossible de résoudre un problème dont on ignore l’existence, la vigilance s’impose. Le premier pas est d’y faire face, de faire preuve d’ouverture d’esprit, d’admettre ses erreurs et d’être prêt à s’ajuster pour le mieux. Comment ?

 Retour sur soi

  • Remettez-vous en question régulièrement. Faites le bilan des leçons apprises dans le cadre de projets, de stratégies, de négociations et de rencontres, lorsque les choses ne se sont pas déroulées comme prévu.
  • Apprenez à comprendre les revers de vos qualités, de vos talents.
  • Élaborez un plan de perfectionnement lorsque vous entreprenez un nouveau défi professionnel, surtout si vous entrez en territoire inconnu.

Rétroaction

  • Entourez-vous de gens qui n’hésiteront pas à vous donner une juste rétroaction.
  • Allez au-devant et demander du feedback aux personnes qui vous connaissent.
  • Procurez un espace sécuritaire à vos employés pour qu’ils puissent partager leur avis au sujet de ce que vous pourriez améliorer comme patron.

Tests

  • Il existe une panoplie de tests qui peuvent vous aider à bien cerner vos talents et points de vigilance.

Une fois vos angles morts découverts, évaluez l’impact, faites un plan d’action pour vous ajuster lorsque la perte potentielle est jugée trop élevée, passez à l’action et réjouissez-vous de votre succès !


Share on LinkedInShare on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Retour vers le blogue Retour vers mes inspirations